ma place

Madelaine Ollivier

Back

« En quel endroit pourrais-je donc aller, où il n y aurait pas de miroir latéral dont la surface vienne me frapper de face , même si j'avance de biais et regarde de face …

Et personne ne sentira ce que je sens. Et personne n'a le pouvoir de me voler ma place . »

César Vallejo - conflit entre les yeux et le regard -1927 -1928

 

Sentir ce que je sens ,

à ma place ,de ma place ,

cette place qui n'appartient qu'à moi ,

ne m'appartient pas encore vraiment tant que je n'ai pas tenté disant ce que je sens d'en arpenter les possibles .

 

Possible ce moi, à cette place singulière assigné au départ  qui se doit

,tôt ou tard , de tenter l'échappée, de désobéir aux ordres « Reste à ta place et les vaches seront bien gardées ! »

La vache ! Peu me chaut que les vaches soient gardées  , bien gardées !

 

Même si j'ai longtemps ruminé à ma place de vache ,sous ce nom cette pancarte sous laquelle je dors dans l'étable , même si j'ai pris tout le temps qu'il faut pour sentir le moment de l'échappée  ..cet instant m'appartient j'en décide en Vache !

à toute bringue au galop sautant les barrières -talus -barbelés - haies -clôtures

affolée par le vent et le vide , précipitée hors prairie , hors l'été ,

projetée ,particule de poussière au vent vannée,au cuir criblé de piqûres de taons

soumise au bourdonnement incessant des mouches dans l'air chaud d' août ,

je me déleste enfin de cette place assignée dans le siècle d'avant pour mon corps mes pensées

je prends place dans l 'ici maintenant : oui, une bonne fois des prairies

est partie l' armoricaine tête dure du troupeau entrainant toutes les autres les génisses et les vaches hors limites , toutes parties !

 

-Parties où ?

-au breskin pardi !

Hors des mots hors limites ,

avec fougue éperdue aux étendues de

garennes nulles non avenues désormais

 

Ici et là bas au-delà de la ligne d'horizon faite de de monts et de brume

là où ce fauve accroupi à l'affût guette dans l'ombre la silhouette de sa proie

là d'où cette bête vous regarde vous dénude déchiquette et dévore :

Halte là ! volte face impossible faut enfin lui faire face a ce fauve a venir

à sa place accroupi éternel et tranquille

est ce ta place , ton espace -vache dis ?

comments powered by Disqus