Les ptits penseurs : Raphaël et les copains d’abord

Sarah Lainé

Back

J'ai mis mon col roulé noir. J'ai pris mon air le plus pensif. Cela fera sérieux pour la photo. Le hic est que mes ancêtres étaient des primitifs puis des nègres esclaves puis des nègres libres devenus, dorénavant, des nègres fonctionnaires ou employés ou chômeurs ou RSAiste. Pas de penseurs ! Il faudrait plus de blancheur, de caution et d'intellect pour correspondre à l'image commune du penseur. Raphaël Enthoven, l'ex de Carla, y ressemble beaucoup plus.

 

Quand on parle de philo dans les médias, c'est souvent Raphaël qui revient. Une omniprésence. De plus, il est assez jeune, mignon, tout pour plaire aux adolescentes de terminale série L. Un beau cérébral, sexy, ça existe.

Puis, il a un père très connu dans l'édition, Jean-Paul. Ça aide. Jean-Paul est aussi un ex. de Carla.

Raphaël possède un parcours parfait. Un mec parfait, un modèle. Moi, j'ai eu 3/20 en philo au bac, la grosse plante de ma vie. Je m'en remets encore mal 24 ans après. Fini donc hypokhâgne et khâgne, normal sup, agrégation… J'ai appris il y a une semaine que c'est à cause de mon cerveau de neuro-droitière (3 cerveaux sur 10) qui appréhende les sujets de philo de bac différemment. Enfin bon…La bonne excuse. Raphaël, lui, c'est tout simplement Un cerveau.

Lui, il a tout réussi. Sauf épouser Carla. Je me demande alors comment une femme éprise de philosophes a pu épouser un abruti chef d'état (ou chef d'Etat abruti ou chef abruti d'Etat qui lui même finit par abrutir l'Etat etc.). Ou alors comment un bel homme cérébral a pu se faire planter par Carla ? Peut-être parce que Nicolas est surdoué ? Oui Nicolas est surdoué : c'est Jeanne Siaud-Facchin, la psy des surdoués qui le dit. Nicolas est hyper-surdoué. Avec Carla, il n'y a que le niveau de Q-I qui l'intéresse. C'est connu.

Mais bon, Raphaël est aussi l'ex de Justine, la fille de Bernard-Henri. Cela aide aussi. Carla lui a piqué son homme et Justine en colère en a fait un tube littéraire bien écrit, certes. Un bon tube sympatoche qu'on oublie vite. Il me semble que Carla a du avoir une petite aventure avec Bernard-Henri. Enfin bon, on dit cela. Moi aussi j'ai été plantée par des hommes, j'ai écrit dessus mais je n'ai jamais été publiée. Il ne faut non plus en faire tout un plat de ne pas être publié. C'est évident, Justine, la fille de Bernard-Henri, possède un vrai talent. Pas moi. Justine est issue d'un père de renom. Oui, la philo cela se fait en famille et est devenue une opération de star system qui rapporte.

Moi par exemple, je fais de la philo avec mon beau-père diplômé. Comme Raphaël avec Bernard-Henri, ex-beau père. Mon beau père n'est pas une star. Il s'appelle Michel, il est retraité et anime le café philo de sa petite ville de province, bien loin du parisianisme ambiant. Quoiqu'il y a l'autre Michel qui vit en Normandie. Celui qui a démonté Sigmund. Il aime aussi beaucoup parler dans les médias et faire parler de lui dans les cocktails mondains branchés.

Je suis apprentie ou plutôt je réapprends la philo car je m'en étais éloignée, dégoutée d'une vision ostracisante de l'enseignement universitaire de la philo à Paris. Élitisme, absconnerie, hermétisme. Voilà les principaux maux de tête dont je souffrais pendant mes études. Mon médecin m'a dit récemment face à ma petite déprime de la quarantaine, « allez relisez vos livres de philo si cela vous chante ».

Le grand public (qui est il ?) aime bien les penseurs type BHL, Raphael et compagnie. Ils animent des émissions à France Culture, Arte, écrivent au Monde, aux Inrocks etc. comme d'autres vont sur RTL, TF1 ou font la une de Closer. Chacun son truc. Oui, parce qu'ils ont du succès même à dose homéopathique. On les écoute. En visitant Copenhague en février, j'ai découvert à l'office de tourisme de la capitale danoise que Bernard-Henri y faisait régulièrement des conférences. On l'écoute partout around the world ! Mais en France, on déteste dans la vie courante la pensée. Un citoyen lambda pensant c'est impensable. Elle est chiante, oh celle là elle se prend pour qui ? Chaque citoyen lambda pensant c'est le fascisme quotidien qui recule et Marine avec. Quelque part poussent des graines de citoyen lambda pensant même au 21eme siècle etc.

Ma fille Esther depuis l'âge de cinq ans est devenue mon maître à repenser. C'est pour elle que je relis la philo pas pour Raphaël ! Elle, personne ne sait qu'elle pense. Tant mieux ou tant pis ?

Car un beau jour, à la fin de sa dernière année de maternelle, elle me demande : Maman pourquoi il y a quelque chose ? Et pourquoi il n'y aurait pas rien ? Soudain, je fus prise d'une angoisse irrépressible face à cette révélation : cette enfant en tant qu'individu va souffrir toute sa vie. Depuis cet âge, elle regardait déjà trop les Simpsons en streaming et adulait déjà inconsciemment Lisa. Je pense que l'épisode où Homer devient un intello fut déterminant : la boite de Pandore fut ouverte. Bon sang, elle ne pouvait pas regarder Disney à la télé comme ses camarades ? Donc j'émis un grand « Euh… » face à cette question philosophique fondamentale. « Alors quoi maman ? Euhhh…Je vais appeler grand-père ! » Depuis j'ai relu pas mal d'ouvrages ou je me plonge dans des ouvrages jusque là jetés dans un coin de la bibliothèque. Je suis responsable car c'est à moi qu'Esther pose les questions et non pas à son père qui fait figure de Crusty le clown à la maison, en moins cynique. Pourtant la philo est d'abord une affaire d'hommes : Friedrich N. et Arthur S. sont les pires philosophes misogynes de l'histoire. A l'école, elle me dit que les autres l'ennuient. Un jour, sa maitresse de CP me demande un RDV « votre fille est seule en récré, elle a du mal à rentrer en communication, elle s'abstrait… Il faut qu'elle voit la psychologue scolaire» Encore de nouvelles angoisses. Non seulement, elle va souffrir mais risque d'être recluse sur elle-même. La pensée isole. Même Michel, s'il n'anime pas des cafés philo, il s'isole dans son bureau pour des heures.

Je baille toujours autant devant les émissions télé de Raphaël. Lui et tous les autres, la pensée ne les isole pas du monde. Les plateaux télé défilent à toute vitesse. Il ne reste plus que les spots et un public mais à lunettes aux montures noires design SVP. Sinon cela ne fera pas sérieux. Parfois, oui, je pense que tout ce blabla c'est en effet du star system, un truc pour briller, pour devenir une icône médiatique, pour se faire du fric. On transforme même la philo en solution, remède pour mieux vivre. En quelques années, elle est devenue un truc zen, un PNL ou un outil de développement personnel pour se faire des thunes. De la philo business, de la fun philo, de l'easy philo pour parler avec un jargon publicitaire. La philo est devenue un bon (phi)lon pour les grands angoissés de la vie et des open space : demandez donc à Frédéric Lenoir une recette pour vivre en paix avec soi-même. Peut-être que Pharell, le touche à tout, pourra aussi philosopher planétairement pour que l'on soit tous happy. Peut être bientôt TF1 fera un philow show avec comme animateur...?

Pauvre Michel, lui, il est retraité bénévole au café philo. Il ne touche absolument rien et pourtant il est extrêmement plus pédagogique que Raphaël.  Je vous le certifie, la vraie philo vous rend encore plus angoissé et plus solitaire qu'auparavant. Peut être plus mélancolique tout compte fait. Mais parfois j'avoue que je m'y endors. Pour moi, la littérature est encore le meilleure moyen de connaître la vie.

Finalement, si Raphaël a perdu Carla, Carla lui a ouvert les portes de la gloire : une chanson, des émissions, des livres. Il n'a pas eu à coucher, il avait déjà couché. En plus même de gauche, Nicolas l'a tout de même bien aidé. Nicolas a perdu les élections, mais Raphaël est toujours là. Plus que jamais.

Conclusion : cela sert de garder de bonne relation avec son ex. A méditer.

La prochaine fois : le "je ne sais quoi presque rien"

comments powered by Disqus