Journal de Résidence au Rwanda-J2

Marc Soriano

Back

J 2 – Les gondoles à Kigali

Je fais mes courses. Toujours avec un ami, un Kigalois. Ecossais, aussi, en affaires. Ça aide. Ben oui, il faut une initiation, un retour aux fondamentaux. On achète ce qui est nécessaire, ni plus, ni moins. Pas de vitrines déjà, -ou j’en ai pas vues, donc pas de lèche-vitrines. Nos temples d’acheteurs compulsifs y sont rarissimes. Ici on préfère manger qu’être mangé.

Ici les pro du merchandising ou de la tête de gondole n’ont pas fait recette. On entre dans une petite boutique, toute en murs, peints à la main. La couleur dépend de l’ opérateur de téléphonie qui a fourni la peinture. Mais ça c’est parce qu’on est resté dans le quartier (on peut dire la « cellule » ou le « district ».  En centre ville ça pourrait être une supérette avec caissières et vigiles (et parfois portique de détection, si si). Mais on est toujours dans un magasin, juste, avec des étagères, où tu as juste besoin de savoir de quoi tu as besoin. Et là tu trouves tout.

« Tiens, mettez-moi 5000 rwf* d’électricité**»

« Et avec ça ? »

« Des cigarettes, un plan de la ville, une carte à gratter pour téléphoner, un paquet de café local, du riz et dix maracujas. Il vous reste du charbon de bois ? ».

 Le tout est glissé dans un sac en papier. Le sac plastique est rigoureusement interdit depuis 9 ans, y compris pour les poubelles. Ah on fait moins les malins, pas besoin de Grenelle machin truc. La frugalité, les économies d’eau, ou d’énergie ? L’économie « circulaire » ?  Ils sont loin devant nous, les Kigalois. Ici c’est comme…le passé futur.

 

* Francs rwandais – 1000 rwf = 0,83 €

** on donne un petit coupon avec un code, on paie, et hop le jus revient

comments powered by Disqus